Back to top
Passeport Covid-19
Communiqué

PASSEPORT SANTÉ
COVID-19 SÉCURISÉ 

-

Un “Passeport Santé Covid-19 sécurisé par blockchain” pour accompagner le déconfinement.

 

Alors que la crise du coronavirus continue de porter gravement atteinte à la vie des citoyens et à la vie économique de près de 190 pays, l’un des défis pour les gouvernements et les autorités concernées est de gérer au mieux le déconfinement et le retour progressif à la vie normale, de même que la prévention des vagues successives de contaminations. Plusieurs types de solutions technologiques sont actuellement envisagés, notamment des documents de circulation ou des applications de traçage, mais tous sont sujets à détournement ou falsification et interrogent sur le respect des libertés fondamentales, la discrimination et l’acceptation sociale. L’introduction d’un passeport Santé ou de tout autre document de Santé hautement sécurisé aiderait à la gestion dynamique et en temps réel du statut sanitaire de la population en respectant les règles éthiques et de protection des données personnelles, en garantissant l’émission, l’utilisation et la vérification de données certifiées, sécurisées et anonymisées.
 
C’est dans ce cadre que OpenHealth, leader français de la collecte des données de santé pour la mise à disposition des autorités de santé, des industriels, des chercheurs et du grand public, le groupe suisse SICPA, premier fournisseur de technologies d’authentification et de traçabilité sécurisées et Guardtime, fournisseur du Blockchain KSI® Timestamping (premier service de confiance à base de blockchain à être certifié selon la norme eIDAS de l’Union Européenne), unissent leurs forces pour proposer le “Passeport Santé Covid-19 sécurisé”, un passeport santé visant à contribuer au déconfinement le plus rapide et sûr.
 
Pour avancer avec l’ensemble des parties prenantes, la solution proposée vise à émettre et à gérer des passeports santé / sérologiques (“Passeport Santé Covid-19 sécurisé”) qui pourront servir de base au suivi en temps réel de l’état immunitaire de la population. Rendues infalsifiables via la Blockchain KSI®, les données de santé de ces certificats seront utilisées par la plateforme OpenHealth pour, à l’instar des pandémies grippales, procurer un suivi de la dynamique du déconfinement et de la suite de la gestion de cette crise.
 
La technologie CertusTM de SICPA, mise à la disposition du gouvernement français dans le cadre d’une expérimentation lancée par le Ministère des Armées pour lutter contre le Covid-19, vise à permettre que toutes les personnes consentantes, ayant effectué un test de détection du virus ou des anticorps, se voient délivrer un certificat par un organisme agréé, faisant état du résultat, dans un format numérique également imprimable, infalsifiable et universellement vérifiable. Une simple application Smartphone ou un ordinateur suffira pour cette vérification, y compris en mode hors connexion, en anonymisant les données personnelles relatives aux personnes testées. Cet outil est interopérable et fonctionne sans base de données centralisée. Par ailleurs le passeport pourra être tenu à jour en temps-réel (création, expiration, renouvellement, annulation) en fonction des tests médicaux. Les règles d’utilisation seront du ressort des autorités compétentes.
 
Outre la capacité d’aider à la reprise de l’activité sociale ou économique conformément aux conditions imposées par l’Etat, cette technologie doit également donner aux autorités publiques la possibilité de sécuriser l’accès à des infrastructures critiques ou sensibles, comme les établissements hospitaliers ou les EHPAD, les établissements scolaires, les administrations, entreprises et commerces, tout en prenant en compte les incertitudes qui demeurent sur les spécificités du virus, la fiabilité des tests et l’efficacité des politiques sanitaires. La solution mise en œuvre permettra également aux autorités de santé de mesurer l’efficacité du plan de déconfinement et de visualiser en temps réel la dynamique de l’acquisition progressive d’une immunité de masse.
 
Au-delà de la sortie de crise, le passeport Santé sécurisé permettra de mieux anticiper l’avenir et d’être armé pour gérer une nouvelle vague ou une réapparition saisonnière de l’épidémie. C’est aussi le socle d’un futur carnet digital sécurisé de vaccination.
 
Bien évidemment le “Passeport Santé Covid-19 sécurisé par blockchain” est proposé dans le respect du plus haut degré de protection des données personnelles érigé sous l’empire du Règlement Général de Protection des Données (RGPD), pour assurer le meilleur niveau de protection des populations et des Etats dans le respect de la vie privée.

Passeport Santé

(Pour en savoir plus : CERTUS™ universal verifier)

________

Personnes à contacter pour tout renseignement complémentaire :
OpenHealth : Dr Patrick Guérin 
SICPA : Philippe Gillet 
 

Le consortium met en commun les savoir-faire de trois entreprises pour mettre en œuvre le “Passeport Santé Covid-19 sécurisé par blockchain” : 

Fondé à Lausanne en 1927, SICPA fournit des solutions et services sécurisés d’authentification, d’identification et de traçabilité en intégrant des éléments de sécurité matériels avec de la technologie numérique. A la pointe de la recherche et de l’innovation et opérant sur les cinq continents, ses encres de sécurité de haute technologie protègent entre autres la plupart des billets de banque et documents d'identité dans le monde. Chaque jour, les gouvernements, les entreprises et des millions de citoyens comptent sur nous afin de protéger l’intégrité et la valeur de leur monnaie, leur identité, leurs produits et leurs marques.

Guardtime, par sa Blockchain KSI®, déployée depuis une décennie pour sécuriser l’ensemble des données administratives des citoyens estoniens, y compris leurs données de santé ; le KSI® Blockchain Timestamping Service est conforme à la réglementation eIDAS et inclus dans la European Trusted List ;
Guardtime est le leader Mondial des plateformes d’intégrité, basées sur la Blockchain KSI®, utilisée pour créer des solutions des secteurs industriels très variés (santé, télécommunications) ou pour les gouvernements.
Guardtime a été fondée en 2007 en Estonie, où ses produits sont utilisés depuis 2008 pour renforcer l’environnement digital de l’Estonie. 
Des exemples de solutions développées par Guardtime, en collaboration avec des partenaires industriels, incluent la conformité GDPR basée sur les services, la contrefaçon, l’échange de données d’assurance maritime, la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement, la gestion du contenu digital, la cybersécurité, la gestion du cycle de vie des logiciels, la protection et la santé des infrastructures critiques, ainsi que l’e-Administration et l’e-Gouvernement.
 

OpenHealth par sa maitrise de la gestion des données massives au service de la santé publique, en lien avec des agences sanitaires françaises (ANSM) ou dans le cadre de projets internationaux de surveillance. OpenHealth est une société française spécialisée dans l’agrégation et le traitement de données de santé multi-sources à des fins d’étude et d’analyse. Les données collectées sont traitées de façon strictement anonyme dans l’environnement de confiance OpenHealth et restituées en ligne sur notre plateforme The Hub qui mobilise des ressources d’exploration et de dataviz best-in-class. OpenHealth a toujours eu à cœur de mobiliser ses expertises et ses infrastructures au service de la santé publique :

 

OpenHealth a toujours eu à cœur de mobiliser ses expertises et ses infrastructures au service de la santé publique :

  • Notre plateforme The Hub est ainsi utilisée quotidiennement par l’ANSM pour le suivi de la consommation médicamenteuse des Français ;
  • Nous opérons également sur notre plateforme le réseau international GIHSN de surveillance de la grippe sévère (collecte et traitement des données de 100 hôpitaux dans 23 pays) particulièrement mobilisé dans le contexte Covid ;
  • Nous sommes également l’opérateur d’une initiative qui vient tout juste d’être lancée par le département du Morbihan pour la réalisation d’une enquête rétrospective de séroprévalence du SARS-CoV2 dans la population morbihannaise qui a été touchée précocement par l’épidémie.

 

« La mesure de la prévalence instantanée (une « photo ») et dans le temps (le « film ») sont les bases de la compréhension de la cinétique d’une épidémie . L’étude de séro-prévalence rétrospective en Morbihan, sur la base des échantillons de sérums conservés dans les sérothèques (des hôpitaux, cliniques, laboratoires d'analyses) du territoire, est une première.» Dr Patrick GUERIN

Covid-19-Immunity-Passport
Communiqué de Presse

Passeport Santé Sécurisé par Blockchain

UNE QUESTION ?

Pour plus d'informations sur SICPA et nos solutions, contactez-nous.