Back to top

SPEAK UP
LINE

La « Speak Up Line » est gérée par un prestataire de services indépendant et votre adresse IP ou votre numéro de téléphone ne sont pas tracés. Le Chief Compliance Officer de SICPA examine tous les rapports reçus et transmet tout cas avéré de mauvaise conduite à la direction afin qu'elle prenne les mesures appropriées. 

SICPA applique une politique de non-représailles et n'acceptera pas de représailles à l'encontre des personnes ayant dénoncé des faits en toute bonne foi.

Veuillez noter :

Attention ! Il ne s'agit pas d'un mécanisme permettant de signaler une situation d'urgence. 

Si le rapport ne répond pas aux critères de la « Speak Up Line », l'ensemble de votre rapport sera transmis, après un examen approfondi, au département responsable (par exemple, les RH) de SICPA pour un traitement local. Ainsi, vos soupçons pourront être étudiés au niveau local. Vos informations seront également traitées de manière confidentielle par ces parties.

Veuillez noter que, pour des raisons juridiques, la « Speak Up Line » peut ne pas traiter les rapports qui ne contiennent pas d'indications concrètes. SICPA prend au sérieux les signalements effectués par le biais de ce système. N'incluez pas intentionnellement des informations fausses ou trompeuses dans votre rapport. La communication intentionnelle d'informations fausses ou trompeuses peut entraîner une responsabilité civile ou pénale.

Information au sujet de la Speak Up Line

Notre ligne d'assistance téléphonique « Speak Up Line » est un instrument important pour la bonne gouvernance d'entreprise. Elle permet d'identifier rapidement les violations des lois et des règles internes, afin que nous puissions les examiner sans délai et remédier à toute faute avérée. Si elles ne sont pas traitées, les violations des lois et des règles internes peuvent causer de graves dommages à l'entreprise, à ses employés et à ses partenaires commerciaux, ainsi qu'au grand public.

Si vous avez des indications concrètes de violations présentant un haut risque en lien avec le groupe SICPA ou ses employés, vous pouvez appeler la « Speak Up Line ».

Elle offre aux employés et aux personnes extérieures à SICPA un canal pour signaler une faute potentielle. La « Speak Up Line » est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et en 15 langues.

Les infractions qui présentent un risque élevé pour l'entreprise sont notamment les suivantes :

  • Corruption, infractions antitrust et blanchiment d'argent
  • Vol, fraude, enrichissement indu d'une ampleur ou d'un montant significatif 
  • Atteinte grave au bien-être physique ou mental
  • Cas graves de harcèlement sexuel, de discrimination et de racisme
  • Violations pénales des règles de protection des données
  • Violations de la comptabilité et de la tenue des livres ayant un impact significatif 
  • Violations graves en rapport avec les spécifications techniques et/ou la sécurité technique
  • Violations des droits de l'Homme (par exemple, violation des principes du Pacte mondial des Nations unies ou de la législation sur l'esclavage moderne)
  • Violations graves en rapport avec les réglementations environnementales
  • Violations du contrôle des exportations ou des sanctions commerciales
  • Violations graves de l'intégrité de la « Speak Up Line » (par exemple, violation grave de l'anonymat des dénonciateurs ou des obligations de signalement)
  • Autres violations entraînant des pertes importantes pour l'entreprise 
  • Violations susceptibles de nuire gravement à la réputation de l'entreprise
  • Violations graves des accords internes du groupe au détriment des employés


Vous avez ici la possibilité de décrire plus en détail votre soupçon d'un risque majeur. Il est conseillé de fournir des coordonnées (par exemple, une adresse électronique ou un numéro de téléphone) au cas il y’aurait des questions. Vos informations seront traitées de manière confidentielle, et vous pouvez également soumettre votre rapport via la « Speak Up Line » de manière anonyme. 

Si en dehors de la Suisse, les exigences légales locales s'appliquent. La conformité avec les réglementations locales sera vérifiée par le département Compliance avant de traiter un rapport. Les critères de responsabilité peuvent varier en fonction des exigences légales locales. Cet examen sera effectué après la réception d'un rapport par les gestionnaires de cas de la « Speak Up Line ».