Back to top
Blandine Michaut
Témoignage

Blandine
Michaut

1/1
Previous
Next

Entre deux voyages professionnels autour du monde, Blandine Michaut nous raconte son parcours chez SICPA après 11 ans d’activité dans l’industrie papetière. Dynamique et ayant le goût de l’aventure, Blandine s’épanouit dans un métier dans lequel aucun jour ne se ressemble et les défis du quotidien ne manquent pas. 

 

Quand et comment avez-vous rejoint SICPA ?
J’ai rejoint l’équipe de l’Assistance Technique de SICPA en juin 2017.

Quel était votre perception de SICPA avant d’être engagée ?
J’ai entendu parler de SICPA pour la première fois lors du « Grand prix des couleurs ». En effet, SICPA sponsorisait un concours ouvert à tous les étudiants de 2ème ou 3ème année de l’EFPG (Ecole Française de Papeterie et Industries Graphiques de Grenoble).

SICPA a recroisé mon chemin lorsque je suis venue m’installer à Lausanne. A l’époque je n’avais pas pour objectif de rejoindre l’entreprise, mais ayant des amis qui y travaillaient, j’ai toujours gardé un contact, bien qu’indirect avec cette société.
 

Pourquoi avez-vous rejoint SICPA, qu’est-ce qui vous en a convaincu ?
J’ai décidé de rejoindre SICPA après 11 ans dans l’industrie papetière. La société pour laquelle je travaillais à décider de se délocaliser. J’ai continué à travailler pour eux pendant quelques années en tant que consultante mais la distance complexifiait mon travail et ma vie sociale.

A cette époque, je m’occupais déjà de l’assistance technique pour l’Europe et l’Asie. Lorsque le poste de Technical Adviser chez SICPA s’est ouvert, c’était pour moi une suite logique m’offrant de nouvelles perspectives. C’était le moment de faire le grand saut, de changer d’industrie, de produits et de découvrir une nouvelle dynamique. Ayant toujours entendu des échos positifs sur SICPA, malgré sa grande discrétion, j’ai tenté ma chance !
 

« Pour moi c’est le côté humain qui prime : la cohésion et la collaboration. J’ai découvert des personnes passionnées, engagées et qui ont plaisir à partager leurs connaissances. » - Blandine Michaut

Quelles sont les précédentes expériences professionnelles par lesquelles vous avez évolué ?
Après mes études d’Ingénierie en Papeterie et Industries Graphiques, je suis partie six mois en Slovaquie puis un an aux Philippines pour des projets de développement locaux. Deux magnifiques expériences avec pour chacune leurs moments difficiles mais également des plus incroyables.

A mon retour, j’ai repris le cours d’une vie plus conventionnelle et ai commencé ma carrière dans une société américaine au Luxembourg comme Technician Process. J’ai beaucoup appris dans la gestion de projet mais j’ai rapidement eu besoin de plus d’aventure. C’est à ce moment-là que j’ai rejoint une société brésilienne de pâte à papier qui cherchait à développer son assistance technique en Europe. Je suis partie six mois au Brésil en formation avant de m’installer en Suisse alémanique pour travailler. Ce poste a grandi avec moi au cours de ces 11 années.

Qu’est-ce que SICPA vous a apporté sur le plan professionnel ainsi que personnel ?
Pour moi c’est le côté humain qui prime : la cohésion et la collaboration. J’ai découvert des personnes passionnées, engagées et qui ont plaisir à partager leurs connaissances. Difficile de tout absorber, mais j’apprends beaucoup à leur contact.
 

Quel est votre objectif principal dans votre travail ?
Mon objectif principal est d’assurer la satisfaction du client. De manière générale, l’assistance technique est contactée lorsque le client rencontre des difficultés. Cela peut avoir un côté « frustrant » car nous sommes un peu les pompiers du moment, mais cela apporte beaucoup de satisfaction lorsque l’aide apportée pour résoudre le problème est valorisée par le client.
 

Décrivez-nous une journée de travail type chez SICPA.
Difficile de décrire une journée type. Nous avons souvent des objectifs le matin mais rares sont les journées où nous avons fait ce que nous avions planifié que ce soit chez le client ou à notre bureau. Nous nous devons d’être flexibles et gérer les priorités, puisque nous sommes le point de contact technique principal pour le client. Pour cette raison, nous interagissons avec beaucoup de départements de SICPA, au cours de la journée.
 

Selon vous, quelles sont les compétences personnelles nécessaires à ce métier ?
Organisé, flexible, humble, à l’écoute, collaboratif, critique, voyageur, déterminé, toutes ces compétences sont nécessaires afin de devenir un bon Technical Adviser au fil du temps.
 

Comment faites-vous pour jongler entre votre vie professionnelle et privée ?
Cela demande beaucoup de flexibilité. Ce n’est pas toujours évident de jongler entre les deux mais cela fait partie de moi aujourd’hui. Il me serait difficile d’envisager un poste à 100% fixe au bureau. Les voyages, les interactions clients donnent de la perspective à notre travail et sont source de satisfaction.
 

Si vous pouviez choisir seulement trois mots pour décrire SICPA et votre quotidien chez SICPA, quels seraient-ils ?
Respect, Discrétion et Engagement.