Back to top
Marcelo Bittencourt
Témoignages

Marcelo
Bittencourt

1/1
Previous
Next

J’ai rejoint SICPA au Brésil en 2008. Au fil des ans, j’ai pu assumer différents rôles et rencontrer de nombreux collègues d’autres bureaux internationaux, dont ceux de notre siège social en Suisse.

Pour illustrer la présence mondiale de SICPA et la mobilité internationale de ses employés, j’ai été encouragé à saisir une nouvelle opportunité en Suisse. Pour moi, cette décision de prendre le poste de chef de projet s’inscrivait naturellement dans mon développement, et je n’ai pas hésité une seconde à postuler. J’étais fasciné par la réaction si positive des RH et du directeur du recrutement face à une telle initiative de mobilité internationale : en effet, ils m’ont fortement soutenu et je me suis senti apprécié pour ce changement.

« Le processus de recrutement s’est déroulé de façon très homogène, dans un esprit de communication continuelle, de conseils et d’évaluation poussée de tous les candidats internes et externes qui avaient envoyé une candidature pour le poste. » - Marcelo Bittencourt

J’ai été particulièrement impressionné par l’approche des RH, qui a confirmé mon impression que SICPA est une entreprise résolument internationale qui attache de l’importance à la diversité et à son personnel avant tout. Le processus de relocalisation (jusqu’aux minutieuses démarches administratives) a été géré de façon professionnelle et ma famille s’est sentie soutenue pendant la transition d’un continent à l’autre.

L’accueil qui m’a été réservé à mon arrivée chez SICPA n’aurait pu être meilleur. Je travaille avec les architectes et j’apprends davantage chaque jour, tout en apportant ma propre contribution grâce à mon nouveau poste. Le mélange entre mon expérience avec les clients et les opérations et le point de vue international que m’apporte mon travail au siège social représentent une véritable valeur ajoutée et je prends beaucoup de plaisir à relever ce nouveau défi.

Après 2 mois à Lausanne, je reste reconnaissant pour cette occasion qui m’a été offerte. L’étape suivante consiste à améliorer mon français et à m’habituer au nouveau clavier (passage de QWERTY à QWERTZ).